Imagining the world and its end: Ambivalent globalization(s) in David Mitchell’s Ghostwritten

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle

langue originaleAnglais
Pages (de - à)30-44
Nombre de pages15
journalCanadian Review of Comparative Literature
Volume46
Numéro de publication1
Les DOIs
Etat de la publicationPublié - 1 janv. 2019

Contient cette citation