Gouvernance de l'Internet: réglementation autorégulation, corégulation ?

Jacques Berleur, Tanguy Ewbank De Wespin

Résultats de recherche: Contribution dans un livre/un catalogue/un rapport/dans les actes d'une conférenceChapitre

Résumé

Parler de déontologie dans le contexte mondial de la société de l'information semble délicat. La gouvernance d'Internet apparaît comme un terme plus porteur, surtout si on la développe dans le sens de l'auto-réglementation. Cet article présente une quarantaine de documents d'autorégulation analysés selon une grille d'analyse unique. Les premiers portent sur l'informatique en général ; ensuite, on examine ceux axés sur l'Internet, d'abord de manière générique, puis ceux à la fois plus spécialisés et plus sectoriels. Quand on considère les auteurs de tels documents, un constat ne peut être évité: l'implication des autorités et des usagers reste marginale. Le contenu, lui, ne va souvent pas plus loin qu'un rappel notamment des matières illégales, voire se contente d'une énumération rapide de principes de protection fort superficiels par rapport aux enjeux en cause. Quant aux engagements, ils sont surtout 'raisonnables' et auto-contrôlés. Enfin, en amont, au niveau du lobbying, il apparaît de plus en plus clairement que quelques grands groupes du commerce électronique tentent de faire chorus. Enoncer de bonnes intentions, stigmatiser le rôle déclinant de l'Etat ou établir une sorte de contrat entre parties intéressées, est-ce satisfaisant lorsque l'enjeu qui nous préoccupe est de réguler ce qui est, entre autres, appelé la société de l'information, qui relève du bien commun '
langue originaleFrançais
titreTéléservices publics : usages et citoyenneté
Sous-titreactes du 12ème Colloque du CREIS Informatique et Société
Lieu de publicationParis
EditeurCREIS
Pages31-43
Nombre de pages13
Etat de la publicationPublié - 2001

Contient cette citation