Dialectique et art dans la "République" et le "Sophiste" de Platon

    Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticle

    Résumé

    Cet article étudie le rapport que Platon établit entre la beauté, la mesure et la production artistique aux find de prouver que le philosophe athénien n'est pas un véritable "ennemi" des arts, à tout le moins qu'il ne peut être considéré comme un ennemi de la beauté des oeuvres "sensibles", qu'elles soient naturelles ou produites par l'homme. Grâce à l'analyse de quelques extraits du "Sophiste" et de la "République", cette étude veut montrer que la distinction de l'art d'imitation en deux "sections" différentes, "art de la copie" et "art de l'illusion", proposée par Platon dans le "SOphiste", n'est pas simplement un espédient qauquel le philosophe athénien a recours pour parfaire ses "diareseis" et "caprurer" la définition tant recherchée.Cette distinction trouve sa justification dans le rôle important que Platon confie à la mesure là où il s'agit de la saisie du beau.
    langue originaleFrançais
    Pages (de - à)231-251
    Nombre de pages21
    journalRevue philosophique de Louvain
    Volume97
    Numéro de publication2
    Etat de la publicationPublié - 2000

    mots-clés

    • beauty
    • platonism
    • art

    Contient cette citation