Description et analyse d'un dispositif mis en place dans la formation initiale des enseignants en Communauté française de Belgique qui prend comme point d'ancrage la construction de l'identité professionnelle de l'enseignant en devenir.

Résultats de recherche: Contribution dans un livre/un catalogue/un rapport/dans les actes d'une conférenceArticle dans les actes d'une conférence/un colloque

Résumé

Dans le contexte actuel de professionnalisation du métier d'enseignant, le développement professionnel est mis au cœur de l'exercice du métier. Chacun est acteur de son développement professionnel et en porte la responsabilité. Nous considérons que la formation initiale constitue première phase formelle de ce processus.En tant que formateur, nous faisons l'hypothèse « qu'une explicitation et une clarification de son image identitaire participe au développement de son identité professionnel dans la mesure où elles rendent le professionnel mieux équipé pour choisir les actions qu'il veut poser, les secteurs dans lesquels il veut se développer, et renforcer ainsi son autonomie par rapport à l'environnement » (Donnay et Charlier, 2006, p21-22). Ainsi, mieux saisir les spécificités de son rôle, de sa mission, expliciter ses compétences, ses valeurs, les attentes de l'institution et des collègues vis-à-vis de soi-même, son projet professionnel constituent un support de son développement professionnel et de son image identitaire. C'est là un des enjeux qui pilote les activités que nous mettons en place dans le cadre des maîtrises à finalité didactique aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix. Dans le cadre de cette communication, nous décrirons ce que nous, formateurs d'enseignants, mettons en place dans le cadre des maîtrises à finalité didactique en relevant les spécificités des différentes activités
langue originaleFrançais
titre15ème congrès AMSE AMCE WAER, Marrakech, 2-6 juin 2008
Etat de la publicationPublié - 2008

Contient cette citation