De la deixis en langue des signes : le regard du locuteur

Résultats de recherche: Contribution dans un livre/un catalogue/un rapport/dans les actes d'une conférenceChapitre (revu par des pairs)Revue par des pairs

62 Téléchargements (Pure)

Résumé

L'étude du système des pronoms personnels de la langue des signes de Wallonie (LSFB) conduit à déplacer le centre de l'énonciation du 'je' vers le 'tu'. Cette observation soutient le modèle de l'illocution proposé par Coursil (2000). Elle implique aussi de reconsidérer le statut de personne habituellement accordé au 'tu' et, inversement, le caractère « non personnel » que Benveniste (1966) associe au 'il'. L'hypothèse est faite de l'existence, en LSFB mais aussi en français, par analogie, d'une forme de neutralisation personnelle. Cette hypothèse invite à revisiter le discours indirect libre.
langue originaleFrançais
titreDeixis: de l'énoncé à l'énonciation et vice-versa
Sous-titreActes du colloque de Tartu, 19 et 20 novembre 2004
Etat de la publicationPublié - 2005

mots-clés

  • person neutralization
  • no-person
  • enunciation
  • free indirect speech
  • direct speech
  • Sign Language
  • value of person
  • deixis

Contient cette citation