De la défense des droits du patient à la prise de conscience de ses responsabilités

    Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticleRevue par des pairs

    1 Téléchargements (Pure)

    Résumé

    L’éthique des soins de santé réduite à la défense des droits du patient n’est qu’une abstraction, un fantasme, très éloigné de la réalité. Si ce patient doit impérativement être envisagé comme un être autonome, il ne s’agit pas de l’enfermer dans une autonomie individuelle, mais au contraire de l’ouvrir à une autonomie relationnelle . L’être humain n’est pas un cavalier solitaire traversant l’existence sans attache ni dépendance à l’égard de qui que ce soit. Bien au contraire, c’est dans les liens et les dépendances que nous entretenons à l’égard de notre famille, de nos collègues, de nos amis et de tous ceux que le destin met sur notre route que nous construisons notre d’identité d’être humain autonome et de patient.
    langue originaleFrançais
    Numéro d'article1
    Pages (de - à)4-6
    Nombre de pages3
    journalEthica Clinica
    Numéro de publication100
    Etat de la publicationPublié - 28 déc. 2020

    Contient cette citation