Contribution au développement de nouveaux substrats en hydroxyéthylcellulose pour la spectroscopie Raman exaltée de surface: application au dosage de la dopamine

Résultats de recherche: Thèse externeMémoire de master

Résumé

Ces dernières années, la spectroscopie Raman exaltée de surface (SERS) s'est vue octroyée un intérêt grandissant pour l'étude de la neurosécrétion, grâce à sa sensibilité et sa spécificité. La dopamine, notamment, retient l'attention des chercheurs car la neurosécrétion est altérée dans divers états pathologiques dont la maladie de Parkinson, la schizophrénie et les addictions. Récemment, la recherche en SERS s'est focalisée sur le développement de nouveaux substrats solides, permettant de suivre en temps réel l'exocytose de neurotransmetteurs.

Dans ce contexte, ce travail a été consacré à l'optimisation de la préparation de ces nouveaux substrats SERS solides en hydroxyéthylcellulose. Les performances analytiques de ces derniers ont été évaluées et comparées à d'autres types de substrats préalablement développés dans le laboratoire.

Ensuite, le dosage de la dopamine a été envisagé : tout d'abord dans une matrice simple, un tampon phosphate, où la dopamine a pu être quantifiée de 1 à 25 ppm, puis dans un milieu de culture cellulaire. Dans ce dernier, la dopamine a pu être détectée quantitativement de 2.5 à 25 ppm.

Finalement, la spécificité de ces nouveaux substrats a été démontrée pour la dopamine par rapport à d'autres catécholamines.
langue originaleFrançais
DiplômeMaster
L'institution diplômante
  • Université de Liège (ULg)
Superviseur(s)/conseiller
  • Ziemons, Eric, Superviseur, Personne externe
étatNon publié - 2018

mots-clés

  • Spectroscopie Raman exaltée de surface (SERS)
  • Nanoparticules d'argent
  • Nouveaux substrats SERS
  • Hydroxyéthylcellulose
  • Dopamine

Citer ceci

@phdthesis{a772857140224faeb20ddd9fa845bf37,
title = "Contribution au d{\'e}veloppement de nouveaux substrats en hydroxy{\'e}thylcellulose pour la spectroscopie Raman exalt{\'e}e de surface: application au dosage de la dopamine",
abstract = "Ces derni{\`e}res ann{\'e}es, la spectroscopie Raman exalt{\'e}e de surface (SERS) s'est vue octroy{\'e}e un int{\'e}r{\^e}t grandissant pour l'{\'e}tude de la neuros{\'e}cr{\'e}tion, gr{\^a}ce {\`a} sa sensibilit{\'e} et sa sp{\'e}cificit{\'e}. La dopamine, notamment, retient l'attention des chercheurs car la neuros{\'e}cr{\'e}tion est alt{\'e}r{\'e}e dans divers {\'e}tats pathologiques dont la maladie de Parkinson, la schizophr{\'e}nie et les addictions. R{\'e}cemment, la recherche en SERS s'est focalis{\'e}e sur le d{\'e}veloppement de nouveaux substrats solides, permettant de suivre en temps r{\'e}el l'exocytose de neurotransmetteurs.Dans ce contexte, ce travail a {\'e}t{\'e} consacr{\'e} {\`a} l'optimisation de la pr{\'e}paration de ces nouveaux substrats SERS solides en hydroxy{\'e}thylcellulose. Les performances analytiques de ces derniers ont {\'e}t{\'e} {\'e}valu{\'e}es et compar{\'e}es {\`a} d'autres types de substrats pr{\'e}alablement d{\'e}velopp{\'e}s dans le laboratoire.Ensuite, le dosage de la dopamine a {\'e}t{\'e} envisag{\'e} : tout d'abord dans une matrice simple, un tampon phosphate, o{\`u} la dopamine a pu {\^e}tre quantifi{\'e}e de 1 {\`a} 25 ppm, puis dans un milieu de culture cellulaire. Dans ce dernier, la dopamine a pu {\^e}tre d{\'e}tect{\'e}e quantitativement de 2.5 {\`a} 25 ppm.Finalement, la sp{\'e}cificit{\'e} de ces nouveaux substrats a {\'e}t{\'e} d{\'e}montr{\'e}e pour la dopamine par rapport {\`a} d'autres cat{\'e}cholamines.",
keywords = "Spectroscopie Raman exalt{\'e}e de surface (SERS), Nanoparticules d'argent, Nouveaux substrats SERS, Hydroxy{\'e}thylcellulose, Dopamine",
author = "Clara Davoine",
year = "2018",
language = "Fran{\cc}ais",
school = "Universit{\'e} de Li{\`e}ge (ULg)",

}

TY - THES

T1 - Contribution au développement de nouveaux substrats en hydroxyéthylcellulose pour la spectroscopie Raman exaltée de surface

T2 - application au dosage de la dopamine

AU - Davoine, Clara

PY - 2018

Y1 - 2018

N2 - Ces dernières années, la spectroscopie Raman exaltée de surface (SERS) s'est vue octroyée un intérêt grandissant pour l'étude de la neurosécrétion, grâce à sa sensibilité et sa spécificité. La dopamine, notamment, retient l'attention des chercheurs car la neurosécrétion est altérée dans divers états pathologiques dont la maladie de Parkinson, la schizophrénie et les addictions. Récemment, la recherche en SERS s'est focalisée sur le développement de nouveaux substrats solides, permettant de suivre en temps réel l'exocytose de neurotransmetteurs.Dans ce contexte, ce travail a été consacré à l'optimisation de la préparation de ces nouveaux substrats SERS solides en hydroxyéthylcellulose. Les performances analytiques de ces derniers ont été évaluées et comparées à d'autres types de substrats préalablement développés dans le laboratoire.Ensuite, le dosage de la dopamine a été envisagé : tout d'abord dans une matrice simple, un tampon phosphate, où la dopamine a pu être quantifiée de 1 à 25 ppm, puis dans un milieu de culture cellulaire. Dans ce dernier, la dopamine a pu être détectée quantitativement de 2.5 à 25 ppm.Finalement, la spécificité de ces nouveaux substrats a été démontrée pour la dopamine par rapport à d'autres catécholamines.

AB - Ces dernières années, la spectroscopie Raman exaltée de surface (SERS) s'est vue octroyée un intérêt grandissant pour l'étude de la neurosécrétion, grâce à sa sensibilité et sa spécificité. La dopamine, notamment, retient l'attention des chercheurs car la neurosécrétion est altérée dans divers états pathologiques dont la maladie de Parkinson, la schizophrénie et les addictions. Récemment, la recherche en SERS s'est focalisée sur le développement de nouveaux substrats solides, permettant de suivre en temps réel l'exocytose de neurotransmetteurs.Dans ce contexte, ce travail a été consacré à l'optimisation de la préparation de ces nouveaux substrats SERS solides en hydroxyéthylcellulose. Les performances analytiques de ces derniers ont été évaluées et comparées à d'autres types de substrats préalablement développés dans le laboratoire.Ensuite, le dosage de la dopamine a été envisagé : tout d'abord dans une matrice simple, un tampon phosphate, où la dopamine a pu être quantifiée de 1 à 25 ppm, puis dans un milieu de culture cellulaire. Dans ce dernier, la dopamine a pu être détectée quantitativement de 2.5 à 25 ppm.Finalement, la spécificité de ces nouveaux substrats a été démontrée pour la dopamine par rapport à d'autres catécholamines.

KW - Spectroscopie Raman exaltée de surface (SERS)

KW - Nanoparticules d'argent

KW - Nouveaux substrats SERS

KW - Hydroxyéthylcellulose

KW - Dopamine

M3 - Mémoire de master

ER -