Cahiers de recherche - Série Politique Economique - Cahier n°72 (2013/12): Disparités régionales d'inflation ressentie par les ménages en Belgique : constat pour la période 2000-2011

Résultats de recherche: Papier de travailArticle de travail

13 Téléchargements (Pure)

Résumé

Dans une contribution, datant de mars 2013 et intitulée « Les inégalités d’inflation selon l’âge et le revenu », Vincent Bodart et Jean Hindriks ont, sur la période de l’an 2000 à 2011, mis en évidence l’existence de différences d’inflation ressentie entre les ménages belges appartenant à des déciles de revenus différents. Ils concluent que, sur cette période, au plus un ménage a bénéficié d’un revenu important, au moins l’inflation ressentie par celui-ci a été grande. De manière complémentaire à cette étude, le présent cahier de recherche a pour but de rendre compte des disparités régionales en matière d’inflation ressentie par les ménages belges sur la période de 2000 à 2011. Selon nos estimations pour cette période, les ménages wallons ont ressenti une inflation cumulée de 30% contre 28,5% et 27,4% respectivement pour les ménages flamands et bruxellois. Deux effets peuvent expliquer ces disparités d’inflation ressentie : l’« effet revenu » tel qu’établi par Vincent Bodart et Jean Hindriks (2013) et un effet de préférences régionales pour des biens et services dont l’augmentation des prix a été plus importante de 2000 à 2011. Selon notre étude, les disparités régionales d’inflation ressentie s’expliqueraient pour plus de 80% par des préférences de consommation différentes entre les ménages du Nord et du Sud du Pays. Plusieurs tests de robustesse des résultats sont finalement menés dans cette contribution et corroborent l’existence de disparités régionales d’inflation ressentie par les ménages belges sur la période de 2000 à 2011.
langue originaleFrançais
Nombre de pages33
Etat de la publicationPublié - déc. 2013

mots-clés

  • Inflation
  • Disparités régionales

Contient cette citation