Autoportraits couleur fauve: Le portrait de soi chez Olivia Rosenthal et Nastassja Martin

Résultats de recherche: Contribution à un journal/une revueArticleRevue par des pairs

41 Téléchargements (Pure)

Résumé

Adoptant une perspective sociopoétique, cet article se propose d’interroger les variations contemporaines de l’autoportrait et leurs effets dans le champ littéraire à partir d’une étude comparative entre Que font les rennes après Noël ? (2010) d’Olivia Rosenthal et Croire aux fauves (2019) de Nastassja Martin. En plus d’être publiés chez le même éditeur (Verticales), ces deux textes mêlent différemment les caractéristiques de deux genres souvent décrits comme antagoniques, l’autobiographie et l’autoportrait. Ils se singularisent plus encore par leur questionnement de l’altérité animale, aboutissant à des formes d’hybridation aux enjeux multiples.
langue originaleFrançais
Pages (de - à)88-109
Nombre de pages21
journalRelief : Revue électronique de littérature française
Volume16
Numéro de publication2
Les DOIs
Etat de la publicationPublié - 2022

mots-clés

  • Olivia Rosenthal
  • Nastassja Martin
  • autoportrait
  • autobiographie
  • zoopoétique
  • sociopoétique
  • anthropologie

Contient cette citation