Séparation par effusion à haute température du couple Rh-Pd

Projet: Recherche

Détails du projet

Description

De nos jours, la brachythérapie est employée pour traiter les tumeurs cancéreuses localisées. Elle consiste à placer des implants radioactifs à proximité de la tumeur. Les deux avantages principaux de ce traitement sont: - préservation des tissus sains; - seule une chirurgie ambulatoire est nécessaire. Le radio-isotope 103Pd* est actuellement employé pour fabriquer ces implants, cet isotope est produit par irradiation de rhodium naturel par des protons de 14MeV : moins de 0,1% de Rh est transformé en 103Pd*. La technique employée actuellement pour séparer le rhodium du palladium est une méthode chimique. Les inconvénients de cette technique sont: - production de déchets radioactifs; - le rhodium est dissout et inutilisable pour des irradiations ultérieures. La nouvelle technique étudiée est une méthode physique sèche, elle consiste à chauffer le rhodium irradié. Par diffusion et évaporation, il est possible de séparer le 103Pd* et le Rh. Cette technique offre deux avantages principaux: - aucun déchet radiochimique; - le rhodium est maintenu sous forme solide et peut à nouveau être irradié.
AcronymeSETROPA
statutFini
Les dates de début/date réelle1/03/0228/02/05

mots-clés

  • rhodium
  • palladium
  • brachythérapie
  • production de radioisotope
  • 103Pd*
  • Diffusion
  • séparation de radioisotope
  • effusion
  • brachytherapie
  • separation de radioisotope