Recherche relative aux rapports entre droit et technologie : « le corps "post-humain" à la frontière des normativités technologiques et juridiques

Projet: Projet de thèse

Détails du projet

Description

Avec l'avènement de la société de l'information, le corps s'apparente de plus en plus à un ensemble de données, susceptibles d'être collectées, traitées, diffusées au sein des réseaux numériques (données personnelles, biométriques, de localisation,). Parallèlement, le corps lui-même peut être équipé technologiquement, jusqu'à devenir un terminal à la fois récepteur et transmetteur de données, notamment à travers l'utilisation des nanotechnologies de localisation et d'identification par fréquence radio (RFID), qui prennent la forme de minuscules puces sous-cutanées. Enfin, avec les biotechnologies, le corps peut être modifié ; il devient séquençable et manipulable. Ces différentes innovations technologiques touchent de manière substantielle la nature anthropologique des individus. Plus particulièrement, elles posent la question de la transformation du corps en un corps "post-humain", à la fois objet de surveillance et produit de la manipulation technologique. Dans ce contexte, la recherche vise à identifier et évaluer les mécanismes juridiques et les principes normatifs mobilisés par le droit pour appréhender les technologies touchant au corps humain.
AcronymeFSR-Lazaro
statutFini
Les dates de début/date réelle1/08/0631/07/08

mots-clés

  • normativite
  • biotechnologies
  • nanotechnologies
  • normativité
  • artéfact
  • artefact
  • puces RFID
  • anthropologie
  • corps
  • post-humain