Interactions entre membrane externe et peptidoglycan chez Brucella abortus

Projet: Recherche

Détails du projet

Description

Les bactéries du genre Brucellae sont des alpha-proteobactéries
pathogènes. Brucella est l’agent étiologique de la brucellose, une anthropozoonose
de répartition mondiale. Brucella abortus est responsable de la
brucellose bovine et est un pathogène essentiellement intracellulaire
pouvant infecter des cellules phagocytaires professionnelles ou non. Parmi
les facteurs assurant une virulence optimale, l’intégrité de l’enveloppe est
cruciale pour la survie bactérienne lors des premiers stades de l’infection.
Chez Escherichia coli, une autre bactérie Gram-négative, la lipoprotéine de
Braun, ou Lpp, participe à la stabilité de l’enveloppe en ancrant la
membrane externe (OM) au peptidoglycan (PG), de manière covalente.
Aucun homologue de Lpp n’a pu être identifié par analyse du génome de B.
abortus et aucune structure assurant un lien entre OM et PG n’est connue
chez Brucella. Au cours de ce projet, nous proposons donc d’identifier la
(les) protéine(s) responsable(s) de l’ancrage de l’OM au PG chez B.
abortus. Nous formulons l’hypothèse qu’une telle protéine puisse être liée
au PG de manière soit covalente, soit non-covalente. Dans l’hypothèse
d’une liaison covalente, nous aurons une approche avec a priori où des
candidats choisis sur base de leur structure et de leur abondance en
membrane externe seront investigués par une approche génétique. En
parallèle, nous tenterons d’identifier les candidats via une approche sans a
priori à l’aide de techniques biochimiques. Enfin, dans l’hypothèse d’une
liaison non covalente, l’implication d’une lipoprotéine connue pour lier le
PG, mais au rôle décrit uniquement dans la division cellulaire chez d’autres
organismes, sera étudiée. Identifier une structure d’interaction entre OM et
PG permettrait une meilleure compréhension de la structure de l’enveloppe
de B. abortus, un facteur important dans l’infection, mais aussi – à long
terme – possiblement d’identifier une nouvelle cible à usage thérapeutique.
Titre abrégéOM-PG interactions in Brucella
statutFini
Les dates de début/date réelle1/10/1731/12/19

Attachement à un institut de recherche reconnus à l'UNAMUR

  • NARILIS