Régulation de l’homéostasie du cuivre au cours des différentes étapes du

Projet: Recherche

Description

Le cuivre est indispensable au bon fonctionnement cellulaire lorsqu'il est
présent en faible quantité, mais devient toxique en cas d'excès. Il est donc
nécessaire pour l'organisme de réguler finalement l’homéostasie du cuivre.
Les objectifs de ce projet de recherche sont répartis en deux volets
distincts. Le premier vise à identifier les fonctions précises de PcoA et de
PcoB, deux protéines impliquées dans l’homéostasie du cuivre chez l’α-
protéobactérie aquatique modèle Caulobacter crescentus, pionnière des
milieux pauvres pollués par les métaux lourds. Ces fonctions seront
étudiées par des techniques biochimiques et de biologie cellulaire.
Le second volet de mon projet de recherche vise à étendre
l’étude de la régulation de l’homéostasie du cuivre à deux autres α-
protéobactéries : le pathogène animal Brucella melitensis et le symbionte
de plantes Sinorhizobium meliloti. Tout comme C. crescentus, ces deux
espèces présentent des formes cellulaires adaptées à des environnements
divers. B. melitensis et S. meliloti sont toutes deux capables de subsister
en-dehors de leur hôte et adoptent un nouveau profil d’expression génique
après l’infection, indiquant la mise en place d’un programme d’adaptation à
leur nouvel environnement. Nous nous attacherons dès lors à mesurer la
faculté d’adaptation des différents stades de développement de B.
melitensis et S. meliloti à un stress cuivré. PcoA étant conservé chez B.
melitensis et S. meliloti, nous tenterons d’évaluer son rôle dans
l'homéostasie du cuivre chez ces deux bactéries.
Titre abrégéImpact du Cu sur 3 α-protéobactéries
statutFini
Les dates de début/date réelle1/01/1730/09/18