«Bruxelles Babeleer» - Tous bilingues, «maar niet tweetalig»

Presse/Médias: Commentaire d'expert

Description

En 2020, la majorité des Bruxellois parlent au moins deux langues. Sauf que le bilinguisme qui s’y répand prend la forme de nombreuses combinaisons mais de plus en plus rarement celle du binôme français/néerlandais. Voici les cinq raisons de l’échec du bilinguisme à Bruxelles.

période26 juin 2020

Contributions médiatiques

1

Contributions médiatiques

  • titre«Bruxelles Babeleer» - Tous bilingues, «maar niet tweetalig»
    Niveau de reconnaissanceNational
    Media name / outletLe Soir
    Type de médiaWeb
    PaysBelgique
    la date26/06/20
    DescriptionEn 2020, la majorité des Bruxellois parlent au moins deux langues. Sauf que le bilinguisme qui s’y répand prend la forme de nombreuses combinaisons mais de plus en plus rarement celle du binôme français/néerlandais. Voici les cinq raisons de l’échec du bilinguisme à Bruxelles.
    Producteur / AuteurMarie-Elisabeth de Spirlet
    URLhttps://plus.lesoir.be/309804/article/2020-06-26/bruxelles-babeleer-tous-bilingues-maar-niet-tweetalig
    PersonnesLaurence Mettewie