L’origine animale du parchemin à l’épreuve de la bio-codicologie et des méthodes d’analyse non invasives

Activité: Participation ou organisation d'un événementParticipation à une conférence, un congrès

Description

Longtemps, l’identification de l’origine animale du parchemin a reposé sur des expertises visuelles au caractère faillible. Depuis une dizaine d’années, néanmoins, des techniques d’analyse relevant tantôt de la biologie moléculaire tantôt de l’optique permettent de déterminer, de manière non invasive et avec un coefficient de certitude élevé, quelles espèces animales ont été employées dans la confection des chartes, rouleaux et manuscrits que nous a légués le Moyen Âge. Cette séance présentera ces nouvelles approches et illustrera combien celles-ci permettent de renouveler le questionnaire de l’historien (utilisation exclusive du mouton pour la documentation diplomatique à partir du XIIIe siècle, usages propres à certains scriptoria, etc.). À cette fin, l’exposé s’appuiera essentiellement sur le dossier de l’abbaye d’Orval, dont l’ensemble du chartrier et la quasi totalité du fonds manuscrit ont récemment été étudiés dans le cadre d’un projet soutenu par la Fondation Roi Baudouin.
Période3 oct. 2023
Type d'événementUne conférence
LieuNamur, BelgiqueAfficher sur la carte
Niveau de reconnaissanceNational