Enseigner la littérature en dialogue avec les arts. Confrontations, échanges et articulations entre didactique de la littérature et didactique des arts

Gillain, N. (Orateur)

    Activité: Types de Participation ou d'organisation d'un événementParticipation à un Colloque, une journée d'étude

    Description

    Titre de la communication : "Révolutions poétiques au 20e siècle : lire la poésie avec la photographie et le cinéma" Résumé: L’invention de la photographie et du cinéma a suscité, dans le domaine des lettres, un questionnement sur les enjeux de l’écriture (narrative, poétique) et ses critères esthétiques, ainsi que sur les postures d’énonciation privilégiées par les écrivains (Ortel, 2002 ; Cohen, 2013). De cette réflexion sont nées, au XXe siècle, plusieurs propositions de redéfinition. Dans le domaine de la poésie, par exemple, il faut noter l’invention de procédés d’écriture (collages, réécritures, détournements) minimisant l’implication du sujet lyrique, mais décuplant la force des images poétiques, sur le modèle de la photographie (révélation d’une empreinte, objectivité du document) ou du cinéma (flux d’images, impressions simultanées). Poèmes-conversations (Apollinaire), poèmes élastiques (Cendrars), collages (de mots) dadaïstes (Tzara), écritures automatiques (Breton) : toutes ces innovations poétiques montrent une volonté d’abandonner la posture du poète romantique, de redéfinir ce qu’est le lyrisme, mais aussi une volonté de déconstruire les normes du genre afin de conférer au poème les qualités propres aux nouvelles images (Reverseau, 2016 ; Gillain & Piret, 2012). Partant de ce constat, nous proposerons – dans une perspective d’ingénierie didactique – des exemples de séquences qui articulent lecture de poèmes et analyse d’images (collages, photos, extraits de films) et qui ouvrent à une réflexion didactique sur la pertinence de la notion de genre pour l’enseignement-apprentissage de la poésie. L’objectif est de poser les bases d’un « modèle didactique » (de Pietro & Schneuwly, 2003) permettant de renouveler l’approche de la poésie patrimoniale (pour le XXe siècle) en intégrant des références ciblées à la photographie et au cinéma, mais aussi de favoriser, par ce biais, le développement d’activités de production de textes. Pour rappel, si la poésie est d’abord, dans le référentiel de l’enseignement supérieur belge francophone, un objet de lecture (dans le cadre de la transmission des grandes œuvres de la poésie française), elle est également un objet à produire, autorisant le développement de compétences en écriture. Or comme nous le montrerons, la découverte des rapports existant la poésie et d’autres médias permet de décomplexer le rapport à l’écriture poétique et d’initier en classe, sur la base des productions des élèves, une interrogation sur la notion de genre poétique et ses limites supposées. COHEN, N. (2013). Les Poètes modernes et le cinéma (1910-1930). Paris : Classiques Garnier. De PIETRO, J., & SCHNEUWLY, B. (2003). Le modèle didactique du genre : un concept de l’ingénierie didactique. Les Cahiers Théodile, 3, 27-52. LEBRUN, M., LACELLE, N., BOUTIN, J.-F. (2012). La littérature médiatique multimodale. De nouvelles approches en lecture-écriture à l’école et hors de l’école. Québec : Presses Universitaires du Québec. LEBRUN, M. (2012). Du genre littéraire à sa représentation et à son écriture, in Curriculum et progression en français. Namur : Presses Universitaires de Namur. GILLAIN, N., & PIRET, P. (2012). L’écriture au prisme de la photographie. Bruxelles : Le Cri. ORTEL, P. (2002). La Littérature à l’ère de la photographie. Enquête sur une révolution invisible. Nîmes : Jacqueline Chambon. REVERSEAU, A. (2016). Le Sens de la vue. Le Regard photographique dans la poésie moderne française. Paris : PUPS.
    Période1 juin 2016
    Type d'événementColloque
    LieuLyon, France
    Niveau de reconnaissanceInternational

    mots-clés

    • Didactique de la littérature
    • Histoire des rapports entre la littérature et les arts