33e Congrès Annuel de Recherche Dermatologique (CARD)

Faway, É. (Orateur), Ludivine Cambier (Orateur), Lambert De Rouvroit, C. (Orateur), Bernard Mignon (Orateur), Poumay, Y. (Orateur)

Activité: Types de Participation ou d'organisation d'un événementParticipation à une conférence, un congrès

Description

Communication orale
Développement et analyse d’un modèle in vitro d’infection épidermique par dermatophytes anthropophiles
Les dermatophytoses, aussi appelées teignes, sont des lésions superficielles des structures kératinisées de l’organisme (épiderme, ongles et cheveux), causées par des champignons kératinophiles et kératinolytiques, les dermatophytes. Leur incidence est de 10% dans la population générale et augmente depuis cette dernière décennie, surtout parmi des populations à risque : plus de 30% chez les sportifs et les personnes souffrant de diabète. Trichophyton rubrum est une espèce anthropophile et est responsable de 70% des dermatophytoses chez l’homme, mais d’autres espèces zoophiles peuvent également être incriminées, Microsporum canis ou Arthroderma benhamiae par exemple. Malgré leur incidence, on manque d’information sur la biologie des dermatophytes et les mécanismes impliqués dans l’infection. Dans le but d’étudier cette pathologie sur du matériel humain, nous avons développé un modèle d’infection par T. rubrum sur des épidermes humains reconstruits (RHE) en culture. L’infection est analysée par coloration histochimique des dermatophytes à l’acide périodique de Schiff et par PCR quantitative. Ce modèle permet d’étudier la cinétique d’adhérence des spores et d’évaluer la production de cytokines inflammatoires par les kératinocytes en réponse à l’infection. L’efficacité d’un agent antifongique a pu être démontrée avec succès dans ce modèle.
Période25 juin 201526 juin 2015
Type d'événementColloque
LieuLille, France