Vers un port durable au terminal bois de Bolloré Logistics Cameroun (SEPBC) à travers une transition écologique

  • Neomie MBOUOMANGOURE KOUEMATCHOUA

Student thesis: Master typesMaster in Smart Rurality, Professional focus in Territorial Diagnosis and Forecasting

Abstract

La société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (SEPBC) est une installation portuaire appartenant au groupe Bolloré Transport Logistic’s dont l’activité principale est la réception, le stockage et la livraison des billes de bois et débités aux navires pour l’exportation. Face aux enjeux environnementaux et sociaux de la société actuellement, la SEPBC est portée volontaire pour réduire son empreinte carbone et améliorer son image. À cet effet, la présente étude a pour but de l’accompagner dans son processus de transition écologique pour en faire un terminal portuaire durable. L’objectif général est de contribuer à améliorer la performance environnementale et sociale de la SEPBC. La démarche employée a permis d’identifier les impacts environnementaux et sociaux de l’activité et d’évaluer le niveau de conformité par rapport au plan de gestion environnemental et social (PGES). Pour parvenir à ses résultats, l’étude s’est appuyée sur une approche méthodologique basée non seulement sur des observations sur le terrain, mais aussi sur des entretiens couplés au retour d’expérience du précédent terrain de recherche effectué à la SEPBC en 2016. De plus, une analyse comparative de la démarche de gestion de l’environnement entre le port de Bruxelles et la SEPBC a permis de déboucher sur des pistes de solution pour faire l’entreprise un terminal portuaire aux activités durables. Ce travail de recherche aura donc consisté en une analyse du dispositif et des mesures mises en œuvre au port de Bruxelles et sur d’autres territoires, ce qui a permis de déboucher sur des solutions s’appuyant sur trois piliers principaux à savoir : une réduction de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre ; une gestion rationnelle des déchets basée sur une économie circulaire et un système de management de l’économie basé sur l’équité sociale et la gouvernance partagée. Toutefois, il a été identifié des freins et verrous pouvant entraver la mise en œuvre des solutions proposées. Il s’agit principalement des enjeux financiers (internes à l’entreprise) et enjeux réglementaires (ordre national) susceptibles d’être des facteurs limitants à l’atteinte de l’objectif.
Date of Award15 Sep 2022
Original languageFrench
Awarding Institution
  • University of Namur
SupervisorGregory Dallemagne (Supervisor)

Cite this

'