Développement et optimisation de films catalytiques pour l’oxydation des composés organiques volatiles et des molécules de monoxyde de carbone générés par la combustion du bois dans le cas des poêles à bois

  • Eloïse LURKIN

Student thesis: Master typesMaster in Chemistry Research focus

Abstract

Dans un poêle à bois, le processus de combustion produit des quantités non négligeables de polluants gazeux, notamment des composés organiques volatils (COV) et du monoxyde de carbone (CO). De nombreux risques sanitaires sont associés à ces sous-produits, certains d'entre eux étant liés à des maladies chroniques tandis que d'autres sont considérés comme cancérigènes et/ou mortels. Afin de remédier à ces problèmes, la solution envisagée consiste à convertir ces polluants en produits inoffensifs à l'aide d'un catalyseur hétérogène avant leur rejet dans l'atmosphère. De nombreuses solutions ont été investiguées dans la littérature. L'une d'entre elles consiste à utiliser un support de catalyseur en dioxyde de titane. Cet oxyde métallique offre des avantages industriels tels que des propriétés non toxiques, une excellente stabilité et un faible coût. Cependant, ce matériau présente une faible activité à basse température. Comme le révèle la littérature, un mélange d'oxydes métalliques peut être utilisé tel que TiO2-ZrO2. Ce matériau présente une plus grande surface spécifique, une meilleure mobilité de l'oxygène, une stabilité thermique accrue et une forte interaction -Ti-O-Zr-. La première partie de ce travail consiste à optimiser la méthode sol-gel utilisée pour obtenir un sol stable de ce mélange d'oxydes métalliques. Pour être efficace dans l'oxydation des polluants, une phase active de platine va être déposée à la surface du catalyseur. La seconde partie de ce travail consiste à comparer les différents processus d’imprégnation du platine. Finalement, les films minces de Pt/TiO2-ZrO2 sont déposés sur la surface d’une céramique mullite par trempage-retrait. Malgré cela, une grande quantité de polluants atmosphériques est toujours présente dû à une trop faible épaisseur de la couche catalytique déposée. Pour cette raison, les paramètres de synthèse de ce procédé de production de catalyseur doivent être optimisés.
Date of Award19 Jan 2022
Original languageFrench
Awarding Institution
  • University of Namur
SupervisorBAO LIAN SU (Supervisor)

Cite this

'