Vers une ontologie humaine intégratrice du handicap et de la fragilité en contexte évolutionniste

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

The field of ethics dominates a significant part of the philosophical activity in these early years of the 21st century. In this contemporary context, the goal of the author is to demonstrate that both the thesis of the very essence of humanity and that of the unconditional value of any human being — whatever the degree of human vulnerabilities — remain philosophically robust from an evolutionary perspective. In order to achieve this demonstration, the author resorts to a different methodology as opposed to a Kantian a priori (transcendental) argument. A dialectic articulation is built so that the epistemology of Michel Henry and the phenomenology of biology of Hans Jonas may be critically revisited. Such work is made in the light of the Aristotelian theory of hylemorphism, which is restored within a Darwinian framework by Dominique Lambert in his philosophical works. When it is combined with Henry and Jonas’s insights, a contemporary renewal of the “theory of the forms” sheds light on the reasons why behaviors of care toward vulnerable persons in human societies are so important. Indeed, they may be considered as a major sign of the discovery by humans of the dignity of their specifically unaccomplished and vulnerable being.
Original languageFrench
Pages (from-to)549-583
JournalLaval Theologique et Philosophique
Volume69
Issue number3
DOIs
Publication statusPublished - Oct 2013

Cite this

@article{b2fd0c3e26da4ec388f0b21bc7437264,
title = "Vers une ontologie humaine int{\'e}gratrice du handicap et de la fragilit{\'e} en contexte {\'e}volutionniste",
abstract = "Dans un contexte actuel o{\`u} les questions relevant du domaine de l’{\'e}thique monopolisent une grande partie de l’activit{\'e} philosophique en ce d{\'e}but de xxie si{\`e}cle, cette {\'e}tude souhaite d{\'e}montrer que la th{\`e}se de la diff{\'e}rence anthropologique et de la valeur inconditionnelle de toute personne humaine — quelles que puissent {\^e}tre ses fragilit{\'e}s — reste {\'e}minemment l{\'e}gitime et philosophiquement robuste en contexte {\'e}volutionniste. Pour y parvenir par une voie diff{\'e}rant, sur le plan de la m{\'e}thode, d’un raisonnement a priori (transcendantal) de type kantien, l’apport {\'e}pist{\'e}mologique de la ph{\'e}nom{\'e}nologie de la vie de Michel Henry et la philosophie de la biologie de Hans Jonas font l’objet d’une r{\'e}interpr{\'e}tation associ{\'e}e aux travaux de Dominique Lambert sur l’hyl{\'e}morphisme aristot{\'e}licien. Une fois repens{\'e}e en r{\'e}gime darwinien et en tenant compte des apports critiques d’Henry et Jonas, une r{\'e}actualisation contemporaine de la th{\'e}orie des formes permet de mettre en {\'e}vidence les raisons pour lesquelles, d’un point de vue anthropologique et ontologique, l’attention existentielle aux membres plus vuln{\'e}rables de nos soci{\'e}t{\'e}s peut {\^e}tre consid{\'e}r{\'e}e comme un indice majeur de la d{\'e}couverte par l’homme de la dignit{\'e} de son {\^e}tre sp{\'e}cifiquement inachev{\'e} et vuln{\'e}rable.",
author = "David Doat",
year = "2013",
month = "10",
doi = "10.7202/1025868ar",
language = "Fran{\cc}ais",
volume = "69",
pages = "549--583",
journal = "Laval Theologique et Philosophique",
issn = "0023-9054",
publisher = "Universite Laval, Faculte de Theologie et de Sciences Religieuses",
number = "3",

}

Vers une ontologie humaine intégratrice du handicap et de la fragilité en contexte évolutionniste. / Doat, David.

In: Laval Theologique et Philosophique , Vol. 69, No. 3, 10.2013, p. 549-583.

Research output: Contribution to journalArticle

TY - JOUR

T1 - Vers une ontologie humaine intégratrice du handicap et de la fragilité en contexte évolutionniste

AU - Doat, David

PY - 2013/10

Y1 - 2013/10

N2 - Dans un contexte actuel où les questions relevant du domaine de l’éthique monopolisent une grande partie de l’activité philosophique en ce début de xxie siècle, cette étude souhaite démontrer que la thèse de la différence anthropologique et de la valeur inconditionnelle de toute personne humaine — quelles que puissent être ses fragilités — reste éminemment légitime et philosophiquement robuste en contexte évolutionniste. Pour y parvenir par une voie différant, sur le plan de la méthode, d’un raisonnement a priori (transcendantal) de type kantien, l’apport épistémologique de la phénoménologie de la vie de Michel Henry et la philosophie de la biologie de Hans Jonas font l’objet d’une réinterprétation associée aux travaux de Dominique Lambert sur l’hylémorphisme aristotélicien. Une fois repensée en régime darwinien et en tenant compte des apports critiques d’Henry et Jonas, une réactualisation contemporaine de la théorie des formes permet de mettre en évidence les raisons pour lesquelles, d’un point de vue anthropologique et ontologique, l’attention existentielle aux membres plus vulnérables de nos sociétés peut être considérée comme un indice majeur de la découverte par l’homme de la dignité de son être spécifiquement inachevé et vulnérable.

AB - Dans un contexte actuel où les questions relevant du domaine de l’éthique monopolisent une grande partie de l’activité philosophique en ce début de xxie siècle, cette étude souhaite démontrer que la thèse de la différence anthropologique et de la valeur inconditionnelle de toute personne humaine — quelles que puissent être ses fragilités — reste éminemment légitime et philosophiquement robuste en contexte évolutionniste. Pour y parvenir par une voie différant, sur le plan de la méthode, d’un raisonnement a priori (transcendantal) de type kantien, l’apport épistémologique de la phénoménologie de la vie de Michel Henry et la philosophie de la biologie de Hans Jonas font l’objet d’une réinterprétation associée aux travaux de Dominique Lambert sur l’hylémorphisme aristotélicien. Une fois repensée en régime darwinien et en tenant compte des apports critiques d’Henry et Jonas, une réactualisation contemporaine de la théorie des formes permet de mettre en évidence les raisons pour lesquelles, d’un point de vue anthropologique et ontologique, l’attention existentielle aux membres plus vulnérables de nos sociétés peut être considérée comme un indice majeur de la découverte par l’homme de la dignité de son être spécifiquement inachevé et vulnérable.

UR - http://id.erudit.org/iderudit/1025868ar

U2 - 10.7202/1025868ar

DO - 10.7202/1025868ar

M3 - Article

VL - 69

SP - 549

EP - 583

JO - Laval Theologique et Philosophique

JF - Laval Theologique et Philosophique

SN - 0023-9054

IS - 3

ER -