La première diffusion du Policraticus de Jean de Salisbury en France: l’apport du manuscrit Charleville-Mézières, BM, 151

Translated title of the contribution: The earliest diffusion of John of Salisbury's policraticus in France: The contribution of the manuscript Charleville-mézières, BM, 151

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

Few medieval works have generated as much interest as the Policraticus of John of Salisbury. Written in late autumn 1159 for Thomas Becket, chancellor of King Henri II Plantagenet and future archbishop of Canterbury, the work has been abundantly studied for its political content, as a mirror for princes. If research has since nuanced this characterization, by stressing in particular the humanistic culture of the text, praising John's knowledge of the classics, few studies have been devoted to the precise diffusion of the text through the manuscript tradition. Our research has two objectives: on the one hand, to propose an overview of the first diffusion of the Policraticus in France, which was facilitated by the simultaneous stay of John of Salisbury and Thomas Becket in Champagne during the years 1164-1170; on the other hand, to understand the function and the place occupied in this diffusion by the manuscript Charleville-Mézières BM 151, which comes from the Cistercian abbey of Signy. It is presented as one of the earliest French witnesses of the Policraticus to survive and stresses the relations observed between John of Salisbury, Thomas Becket and the Cistercian Order.

Original languageFrench
Pages (from-to)161-176
Number of pages16
JournalCahiers de civilisation médiévale
Volume62
Issue number246
Publication statusPublished - 2019

Fingerprint

France
Manuscripts
John of Salisbury
Thomas Becket
Classical Studies
Abbeys
Champagne
Chancellor
Humanistic
Manuscript Tradition
Medieval Period
Witness
Archbishop of Canterbury
Mirror for Princes

Keywords

  • Book history
  • Cistercians
  • John of Salisbury
  • Policraticus
  • Thomas Becket
  • medieval libraries
  • Literary networks
  • twelfth century
  • Manuscript tradition

Cite this

@article{2603d00639ee4febab951ee011e98cfe,
title = "La premi{\`e}re diffusion du Policraticus de Jean de Salisbury en France: l’apport du manuscrit Charleville-M{\'e}zi{\`e}res, BM, 151",
abstract = "Peu d’œuvres m{\'e}di{\'e}vales ont suscit{\'e} autant d’int{\'e}r{\^e}t que le Policraticus de Jean de Salisbury. Compos{\'e}e {\`a} la fin de l’automne 1159 {\`a} l’attention du non moins c{\'e}l{\`e}bre Thomas Becket, chancelier du roi Henri II Plantagen{\^e}t et futur archev{\^e}que de Cantorb{\'e}ry, l’œuvre fut abondamment {\'e}tudi{\'e}e pour son contenu politique, en somme comme miroir au prince. Si la recherche a depuis nuanc{\'e} cette {\'e}tiquette, insistant notamment sur le caract{\`e}re profond{\'e}ment humaniste du texte, louant l’exceptionnelle culture classique de Jean, peu d’{\'e}tudes furent consacr{\'e}es {\`a} la diffusion concr{\`e}te de l’œuvre au travers des exemplaires manuscrits. Notre recherche vise un double objectif : d’une part, proposer une synth{\`e}se de la premi{\`e}re diffusion du Policraticus en France, facilit{\'e}e par le s{\'e}jour concomitant de Jean de Salisbury et Thomas Becket en Champagne dans les ann{\'e}es 1164-1170 ; d’autre part, comprendre le r{\^o}le et la place qu’occupe dans cette diffusion le manuscrit Charleville-M{\'e}zi{\`e}res BM 151, provenant de l’abbaye cistercienne de Signy et consi-d{\'e}r{\'e} comme l’un des premiers t{\'e}moins du Policraticus en France, en insistant sur le r{\'e}seau de relations existant entre Jean de Salisbury, Thomas Becket et l’ordre de C{\^i}teaux.",
keywords = "Jean de Salisbury, Thomas Becket, Cisterciens, R{\'e}seaux litt{\'e}raires, Tradition manuscrite, Biblioth{\`e}ques m{\'e}di{\'e}vales, Policraticus, Histoire du livre, XIIe si{\`e}cle, Book history, Cistercians, John of Salisbury, Policraticus, Thomas Becket, medieval libraries, Literary networks, twelfth century, Manuscript tradition",
author = "Nicolas Michel",
year = "2019",
language = "Fran{\cc}ais",
volume = "62",
pages = "161--176",
journal = "Cahiers de civilisation m{\'e}di{\'e}vale",
issn = "0007-9731",
publisher = "Centre d'etudes Superieures de Civilisation Medievale",
number = "246",

}

TY - JOUR

T1 - La première diffusion du Policraticus de Jean de Salisbury en France

T2 - l’apport du manuscrit Charleville-Mézières, BM, 151

AU - Michel, Nicolas

PY - 2019

Y1 - 2019

N2 - Peu d’œuvres médiévales ont suscité autant d’intérêt que le Policraticus de Jean de Salisbury. Composée à la fin de l’automne 1159 à l’attention du non moins célèbre Thomas Becket, chancelier du roi Henri II Plantagenêt et futur archevêque de Cantorbéry, l’œuvre fut abondamment étudiée pour son contenu politique, en somme comme miroir au prince. Si la recherche a depuis nuancé cette étiquette, insistant notamment sur le caractère profondément humaniste du texte, louant l’exceptionnelle culture classique de Jean, peu d’études furent consacrées à la diffusion concrète de l’œuvre au travers des exemplaires manuscrits. Notre recherche vise un double objectif : d’une part, proposer une synthèse de la première diffusion du Policraticus en France, facilitée par le séjour concomitant de Jean de Salisbury et Thomas Becket en Champagne dans les années 1164-1170 ; d’autre part, comprendre le rôle et la place qu’occupe dans cette diffusion le manuscrit Charleville-Mézières BM 151, provenant de l’abbaye cistercienne de Signy et consi-déré comme l’un des premiers témoins du Policraticus en France, en insistant sur le réseau de relations existant entre Jean de Salisbury, Thomas Becket et l’ordre de Cîteaux.

AB - Peu d’œuvres médiévales ont suscité autant d’intérêt que le Policraticus de Jean de Salisbury. Composée à la fin de l’automne 1159 à l’attention du non moins célèbre Thomas Becket, chancelier du roi Henri II Plantagenêt et futur archevêque de Cantorbéry, l’œuvre fut abondamment étudiée pour son contenu politique, en somme comme miroir au prince. Si la recherche a depuis nuancé cette étiquette, insistant notamment sur le caractère profondément humaniste du texte, louant l’exceptionnelle culture classique de Jean, peu d’études furent consacrées à la diffusion concrète de l’œuvre au travers des exemplaires manuscrits. Notre recherche vise un double objectif : d’une part, proposer une synthèse de la première diffusion du Policraticus en France, facilitée par le séjour concomitant de Jean de Salisbury et Thomas Becket en Champagne dans les années 1164-1170 ; d’autre part, comprendre le rôle et la place qu’occupe dans cette diffusion le manuscrit Charleville-Mézières BM 151, provenant de l’abbaye cistercienne de Signy et consi-déré comme l’un des premiers témoins du Policraticus en France, en insistant sur le réseau de relations existant entre Jean de Salisbury, Thomas Becket et l’ordre de Cîteaux.

KW - Jean de Salisbury

KW - Thomas Becket

KW - Cisterciens

KW - Réseaux littéraires

KW - Tradition manuscrite

KW - Bibliothèques médiévales

KW - Policraticus

KW - Histoire du livre

KW - XIIe siècle

KW - Book history

KW - Cistercians

KW - John of Salisbury

KW - Policraticus

KW - Thomas Becket

KW - medieval libraries

KW - Literary networks

KW - twelfth century

KW - Manuscript tradition

UR - http://www.scopus.com/inward/record.url?scp=85070833735&partnerID=8YFLogxK

M3 - Article

VL - 62

SP - 161

EP - 176

JO - Cahiers de civilisation médiévale

JF - Cahiers de civilisation médiévale

SN - 0007-9731

IS - 246

ER -