Quand les grains « prennent un sentiment » : le regard d’un couple de grands fermiers sur le marché céréalier lillois au début de la Révolution

Research output: Contribution to journalArticle

Cite this