Préface

Research output: Contribution in Book/Catalog/Report/Conference proceedingForeword/postscript

Abstract

À l’aube des années 1960, les premiers auteurs qui ont amorcé des analyses spécifiques au palier de l’enseignement supérieur se sont prudemment cantonnés à l’étude des pratiques étudiantes ; cette littérature allait rester largement dominante durant les dernières décennies du XXe siècle. En atteste en particulier le très prolifique mouvement de recherche international lié aux approches d’apprentissage (approach to learning).

Toutefois, dès le milieu des années 1960, la communauté scientifique a timidement commencé à porter également son attention sur le métier d’enseignant-chercheur. À tout seigneur tout honneur, l’ouvrage fondateur de la sociologie de l’éducation supérieure – Les héritiers : les étudiants et la culture, de Bourdieu et Passeron (1964) – a prétendu lever le voile sur la fonction de reproduction des inégalités sociales que les enseignants-chercheurs exerçaient, « à l’insu de leur plein gré » et donc de manière particulièrement efficace, selon ces auteurs. Une série de recherches connexes ont contribué à décrire le métier d’enseignant-chercheur essentiellement en ce qu’il participe à des processus dépassant largement les individus et leur volonté propre, au sein de mécanismes de perpétuation d’inégalités sociales ou de stratégies internes de domination et de pouvoir, notamment celles de l’homo academicus.
Original languageFrench
Title of host publicationA l'épreuve d'enseigner à l'Université
Subtitle of host publicationEnquête en France
EditorsSaeed Paivandi, Nathalie Younès
Place of PublicationBruxelles
PublisherPIE-Peter Lang
Pages11-14
Number of pages4
ISBN (Electronic)978-2-8076-1092-7
ISBN (Print)978-2-8076-1090-3
DOIs
Publication statusPublished - 2019

Publication series

NameDoctorats, sciences et carrières/ PHD, science and career
Volume1
ISSN (Print)2593-9017

Cite this

Romainville, M. (2019). Préface. In S. Paivandi, & N. Younès (Eds.), A l'épreuve d'enseigner à l'Université: Enquête en France (pp. 11-14). (Doctorats, sciences et carrières/ PHD, science and career; Vol. 1). Bruxelles: PIE-Peter Lang. https://doi.org/10.3726/b15759
Romainville, Marc. / Préface. A l'épreuve d'enseigner à l'Université: Enquête en France. editor / Saeed Paivandi ; Nathalie Younès. Bruxelles : PIE-Peter Lang, 2019. pp. 11-14 (Doctorats, sciences et carrières/ PHD, science and career).
@inbook{71a588a6ed2a42a1b296ec9c8df806b0,
title = "Pr{\'e}face",
abstract = "{\`A} l’aube des ann{\'e}es 1960, les premiers auteurs qui ont amorc{\'e} des analyses sp{\'e}cifiques au palier de l’enseignement sup{\'e}rieur se sont prudemment cantonn{\'e}s {\`a} l’{\'e}tude des pratiques {\'e}tudiantes ; cette litt{\'e}rature allait rester largement dominante durant les derni{\`e}res d{\'e}cennies du XXe si{\`e}cle. En atteste en particulier le tr{\`e}s prolifique mouvement de recherche international li{\'e} aux approches d’apprentissage (approach to learning).Toutefois, d{\`e}s le milieu des ann{\'e}es 1960, la communaut{\'e} scientifique a timidement commenc{\'e} {\`a} porter {\'e}galement son attention sur le m{\'e}tier d’enseignant-chercheur. {\`A} tout seigneur tout honneur, l’ouvrage fondateur de la sociologie de l’{\'e}ducation sup{\'e}rieure – Les h{\'e}ritiers : les {\'e}tudiants et la culture, de Bourdieu et Passeron (1964) – a pr{\'e}tendu lever le voile sur la fonction de reproduction des in{\'e}galit{\'e}s sociales que les enseignants-chercheurs exer{\cc}aient, « {\`a} l’insu de leur plein gr{\'e} » et donc de mani{\`e}re particuli{\`e}rement efficace, selon ces auteurs. Une s{\'e}rie de recherches connexes ont contribu{\'e} {\`a} d{\'e}crire le m{\'e}tier d’enseignant-chercheur essentiellement en ce qu’il participe {\`a} des processus d{\'e}passant largement les individus et leur volont{\'e} propre, au sein de m{\'e}canismes de perp{\'e}tuation d’in{\'e}galit{\'e}s sociales ou de strat{\'e}gies internes de domination et de pouvoir, notamment celles de l’homo academicus.",
author = "Marc Romainville",
year = "2019",
doi = "https://doi.org/10.3726/b15759",
language = "Fran{\cc}ais",
isbn = "978-2-8076-1090-3",
series = "Doctorats, sciences et carri{\`e}res/ PHD, science and career",
publisher = "PIE-Peter Lang",
pages = "11--14",
editor = "Saeed Paivandi and Nathalie Youn{\`e}s",
booktitle = "A l'{\'e}preuve d'enseigner {\`a} l'Universit{\'e}",

}

Romainville, M 2019, Préface. in S Paivandi & N Younès (eds), A l'épreuve d'enseigner à l'Université: Enquête en France. Doctorats, sciences et carrières/ PHD, science and career, vol. 1, PIE-Peter Lang, Bruxelles, pp. 11-14. https://doi.org/10.3726/b15759

Préface. / Romainville, Marc.

A l'épreuve d'enseigner à l'Université: Enquête en France. ed. / Saeed Paivandi; Nathalie Younès. Bruxelles : PIE-Peter Lang, 2019. p. 11-14 (Doctorats, sciences et carrières/ PHD, science and career; Vol. 1).

Research output: Contribution in Book/Catalog/Report/Conference proceedingForeword/postscript

TY - CHAP

T1 - Préface

AU - Romainville, Marc

PY - 2019

Y1 - 2019

N2 - À l’aube des années 1960, les premiers auteurs qui ont amorcé des analyses spécifiques au palier de l’enseignement supérieur se sont prudemment cantonnés à l’étude des pratiques étudiantes ; cette littérature allait rester largement dominante durant les dernières décennies du XXe siècle. En atteste en particulier le très prolifique mouvement de recherche international lié aux approches d’apprentissage (approach to learning).Toutefois, dès le milieu des années 1960, la communauté scientifique a timidement commencé à porter également son attention sur le métier d’enseignant-chercheur. À tout seigneur tout honneur, l’ouvrage fondateur de la sociologie de l’éducation supérieure – Les héritiers : les étudiants et la culture, de Bourdieu et Passeron (1964) – a prétendu lever le voile sur la fonction de reproduction des inégalités sociales que les enseignants-chercheurs exerçaient, « à l’insu de leur plein gré » et donc de manière particulièrement efficace, selon ces auteurs. Une série de recherches connexes ont contribué à décrire le métier d’enseignant-chercheur essentiellement en ce qu’il participe à des processus dépassant largement les individus et leur volonté propre, au sein de mécanismes de perpétuation d’inégalités sociales ou de stratégies internes de domination et de pouvoir, notamment celles de l’homo academicus.

AB - À l’aube des années 1960, les premiers auteurs qui ont amorcé des analyses spécifiques au palier de l’enseignement supérieur se sont prudemment cantonnés à l’étude des pratiques étudiantes ; cette littérature allait rester largement dominante durant les dernières décennies du XXe siècle. En atteste en particulier le très prolifique mouvement de recherche international lié aux approches d’apprentissage (approach to learning).Toutefois, dès le milieu des années 1960, la communauté scientifique a timidement commencé à porter également son attention sur le métier d’enseignant-chercheur. À tout seigneur tout honneur, l’ouvrage fondateur de la sociologie de l’éducation supérieure – Les héritiers : les étudiants et la culture, de Bourdieu et Passeron (1964) – a prétendu lever le voile sur la fonction de reproduction des inégalités sociales que les enseignants-chercheurs exerçaient, « à l’insu de leur plein gré » et donc de manière particulièrement efficace, selon ces auteurs. Une série de recherches connexes ont contribué à décrire le métier d’enseignant-chercheur essentiellement en ce qu’il participe à des processus dépassant largement les individus et leur volonté propre, au sein de mécanismes de perpétuation d’inégalités sociales ou de stratégies internes de domination et de pouvoir, notamment celles de l’homo academicus.

U2 - https://doi.org/10.3726/b15759

DO - https://doi.org/10.3726/b15759

M3 - Avant-propos/Préface/post-scriptum

SN - 978-2-8076-1090-3

T3 - Doctorats, sciences et carrières/ PHD, science and career

SP - 11

EP - 14

BT - A l'épreuve d'enseigner à l'Université

A2 - Paivandi, Saeed

A2 - Younès, Nathalie

PB - PIE-Peter Lang

CY - Bruxelles

ER -

Romainville M. Préface. In Paivandi S, Younès N, editors, A l'épreuve d'enseigner à l'Université: Enquête en France. Bruxelles: PIE-Peter Lang. 2019. p. 11-14. (Doctorats, sciences et carrières/ PHD, science and career). https://doi.org/10.3726/b15759