Non omnis moriar. Etude formelle et iconologique des monuments funéraires baroques des Pays-Bas méridionaux et de la principauté de Liège (1620-1730)

Elise Philippe

Research output: External Thesis Master's Thesis

Abstract

Cette étude des monuments funéraires baroques des Pays-Bas méridionaux et de la principauté de Liège se propose de répondre à quatre questions : comment peut-on définir les monuments funéraires des XVIIe et début XVIIIe siècles ? Qu’est-ce qui les caractérise ? Que signifient-ils, que nous disent-ils? Et à quelles fonctions répondent-ils? Une première approche formelle et holistique des monuments funéraires s’est attachée à en définir les grandes caractéristiques. Une classification typologique a ainsi d’abord été établie, sur base d’un double critère : l’élément central du programme commémoratif et la position spatiale du monument. Enfin, plusieurs composantes ont été analysées de façon individuelle : les différents types d’effigies, leurs origines et leurs évolutions ; les personnifications allégoriques du Temps et de la Mort et la conception de la mort qu’elles véhiculent ; enfin les motifs symboliques récurrents à l’âge baroque et la définition de leur statut. Tous ces éléments ont ensuite été mis en relation grâce à l’établissement de l’existence d’un decorum socio-typologique. Une seconde approche plutôt iconologique a mis en évidence les fonctions auxquelles répondent les monuments funéraires ainsi que leurs fonctions. Pour ce faire, la conception de la mort et de la vie éternelle entretenue par la société du XVIIe siècle a été étudiée à travers plusieurs prismes : les principes théologiques post-tridentins, les manifestations artistiques de cette société (architecture, littérature, illustrations scientifiques, monuments funéraires) et principalement les artes moriendi. Un autre élément révélateur de la perception de la mort au XVIIe siècle sont les cérémonies de funérailles, dont la liturgie et les décorations éphémères ont été confrontées avec les monuments funéraires. Enfin, nous avons analysé la temporalité et le statut des effigies avant de proposer une interprétation finale des monuments funéraires en tant que moyen de communication permettant d’établir des relations entre les défunts, les vivants et Dieu. Ceci nous a permis de déterminer les fonctions et significations des monuments funéraires baroques des Pays-Bas méridionaux.
Original languageFrench
QualificationMaster
Awarding Institution
  • UCLouvain
Supervisors/Advisors
  • Lefftz, Michel, Co-supervisor
  • Dekoninck, Ralph, Co-supervisor
Award date30 Jun 2020
Publication statusUnpublished - 2020
Externally publishedYes

Cite this