Les dimensions de l’ambition régionale dans les démocraties multiniveaux: Étude de cas : la Wallonie

Research output: Contribution in Book/Catalog/Report/Conference proceedingChapter (peer-reviewed)peer-review

1 Downloads (Pure)

Abstract

Au cours des dernières décennies, de nombreuses démocraties européennes ont adopté des réformes constitutionnelles renforçant l’autorité territoriale de leurs entités régionales (Régions et Communautés en Belgique, Länder en Allemagne, Cantons en Suisse, etc.). Les mandataires à ces niveaux de pouvoir sont désormais chargés de légiférer sur des politiques publiques touchant la vie quotidienne des citoyens dans de nombreux domaines : l’éducation, la politique de l’emploi, le déve- loppement économique, l’énergie, le commerce, l’immigration, les routes et trans- ports, le logement et, dans certains pays, la ratification de traités internationaux. Les assemblées régionales sont devenues des arènes d’influence, attirant une classe politique régionale distincte de la classe politique nationale. Dans le sillage de ces transformations, les recherches sur les carrières des par- lementaires dans les systèmes multiniveaux se sont considérablement étoffées au cours des quinze dernières années, en particulier dans les États européens récemment régionalisés. L’un des principaux résultats est que les parlementaires régionaux ne poursuivent pas une carrière selon le « modèle du tremplin » des mandats. Développé aux États-Unis, ce modèle analytique indique que l’arène nationale y est la plus convoitée : les mandataires des State legislatures sont animés par une « ambition ascendante » 2 et tentent de monter les échelons politiques de la politique locale vers le Congrès fédéral. Dans les démocraties européennes, il existe d’autres modèles de carrière, dans lesquels la politique régionale devient – du moins dans certaines régions – prioritaire par rapport à la politique nationale. Alors que la littérature récente s’est majoritairement consacrée à l’identification et à la mesure de ces nouveaux modèles de carrière, peu de chercheurs se sont penchés sur la question des dimensions de cette ambition régionale. Les premiers travaux ont initialement présumé que l’intensité de l’identité régionale constituait le principal facteur explicatif. Néanmoins, des modèles de carrière à orientation régionale sont observés dans des régions qui ne sont pas marquées par un régiona- lisme « fort ». C’est notamment le cas de la Wallonie, où prévaut un régionalisme bien plus « modéré » que celui, par exemple, de la Flandre. Dans cette perspective, ce chapitre vise à identifier et à décrire les dimensions de l’attractivité des mandats parlementaires régionaux en Wallonie, sur la base de 28 récits de carrière (« entretiens narratifs ») de parlementaires wallons fédéraux et régionaux. La première section développe une revue de la littérature relative à l’évolution des carrières dans les démocraties multiniveaux européennes. La deuxième section présente la conception et la méthodologie de la recherche, tandis que la troisième section présente les résultats empiriques.
Original languageFrench
Title of host publicationQuestions d'histoire politique de Belgique
PublisherCentre de Recherche et d'Information Socio-Politiques (CRISP)
Pages196-208
ISBN (Print)978-2-87075-287-6
Publication statusPublished - 13 Oct 2022

Cite this