La fin des romans en allemand traduits de seconde main

Wilhelm Graeber, Céline Michiels (Translator), Valerie Leyh (Translator)

Research output: Other contribution

Abstract

Abstract de l'article traduit: Au XVIIIe siècle, de nombreuses œuvres anglaises furent traduites en allemand à partir de versions françaises. La période des « traductions de seconde main » de textes narratifs s’étend de 1720 à 1765, tandis qu’elle se poursuit jusqu’à la fin du siècle pour d'autres genres littéraires. Le reflux de l’influence médiatrice française trouve ses sources dans les évolutions au sein de la littérature adoptive, ainsi que dans la littérature française même. L’accueil du dernier roman de Henry Fielding, Amelia, révèle une perte sensible du prestige des traductions et romans français, ce qui encouragera les traducteurs allemands à s’émanciper de leurs intermédiaires français.
Original languageFrench
PublisherTarget Online
Number of pages15
Publication statusSubmitted - 2020

Publication series

NameTarget
PublisherJohn Benjamins Publishing Company
ISSN (Print)0924-1884

Cite this