Il y a des limites à la conservation des données dites « de connexion », ou quand la Cour constitutionnelle et la Cour de justice de l’Union européenne se donnent la main pour protéger la vie privée

Research output: Contribution to specialist publicationArticle

Original languageFrench
Specialist publicationJustice en ligne
Publication statusPublished - 28 Sep 2015

Cite this

@misc{3f3a7908a557496f9be16254eb60e99f,
title = "Il y a des limites {\`a} la conservation des donn{\'e}es dites « de connexion », ou quand la Cour constitutionnelle et la Cour de justice de l’Union europ{\'e}enne se donnent la main pour prot{\'e}ger la vie priv{\'e}e",
author = "{De Terwangne}, C{\'e}cile",
year = "2015",
month = "9",
day = "28",
language = "Fran{\cc}ais",
journal = "Justice en ligne",

}

TY - GEN

T1 - Il y a des limites à la conservation des données dites « de connexion », ou quand la Cour constitutionnelle et la Cour de justice de l’Union européenne se donnent la main pour protéger la vie privée

AU - De Terwangne, Cécile

PY - 2015/9/28

Y1 - 2015/9/28

M3 - Article

JO - Justice en ligne

JF - Justice en ligne

ER -