Gisements supergènes d’oxy-hydroxydes de manganèse du district d’Imini (Maroc) : minéralogie, géochimie et chronologie.

Augustin Dekoninck, Rémi Lepretre, Yves Missenard, Alain Bernard, Jocelyn Barbarand, Bertrand Saint-Bézar, Omar Saddiqi, G. Ruffet, Johan Yans

Research output: Contribution to conferenceAbstract

Abstract

Les minéralisations manganésifères piégées dans les dolomies cénomano-turoniennes du district d’Imini, sur les contreforts sud du Haut-Atlas marocain, présentent une minéralogie composée uniquement d’oxy-hydroxydes de Mn, dans trois niveaux stratabound. Les analyses géochimiques et minéralogiques suggèrent une mise en place de ces oxydes suivant deux processus : (1) par épigénie de la roche hôte dolomitique et ensuite (2) par néoformation dans un système « ouvert » sous forme de concrétions zonées. Les datations 40Ar/39Ar et K/Ar sur cryptomélane (KMn8O16) donnent des âges plus jeunes que la roche hôte : Crétacé Supérieur (+70Ma), Eocène inférieur (+45-50Ma) et Miocène inférieur (+14-20Ma). La complémentarité de ces âges avec l’orientation N70°E de la bande minéralisée, suivant sensiblement certaines directions de failles et structures, semble indiquer un contrôle tectonique sur la minéralisation, probablement en lien avec deux épisodes d’exhumation, l’un à l’Eocène inférieur (phase tectonique dite Atlasique) et l’autre au Miocène (érosion liée à l’amincissement de la lithosphère marocaine). Les fluides météoriques réagissent rapidement au changement de pente où l’environnement oxydant serait responsable de la formation d’oxydes de manganèse dans les dolomies davantage perméables que les roches adjacentes. Tant les apports minéralogiques, géochimiques que chronologiques s’accordent à une mise en place complexe et polyphasée des gisements d’Imini dont le caractère synsédimentaire est remis en cause.

Scientific committee

Scientific committeeRéunion thématique ASF "Diagenèse : avancées récentes et perspectives"
CountryFrance
CityOrsay (Paris)
Period4/07/144/07/14

Cite this

Dekoninck, A., Lepretre, R., Missenard, Y., Bernard, A., Barbarand, J., Saint-Bézar, B., ... Yans, J. (2014). Gisements supergènes d’oxy-hydroxydes de manganèse du district d’Imini (Maroc) : minéralogie, géochimie et chronologie.. Abstract from Réunion thématique ASF "Diagenèse : avancées récentes et perspectives", Orsay (Paris), France.
Dekoninck, Augustin ; Lepretre, Rémi ; Missenard, Yves ; Bernard, Alain ; Barbarand, Jocelyn ; Saint-Bézar, Bertrand ; Saddiqi, Omar ; Ruffet, G. ; Yans, Johan. / Gisements supergènes d’oxy-hydroxydes de manganèse du district d’Imini (Maroc) : minéralogie, géochimie et chronologie.Abstract from Réunion thématique ASF "Diagenèse : avancées récentes et perspectives", Orsay (Paris), France.
@conference{79f98051b95a43949cbe69cd2b26b34e,
title = "Gisements superg{\`e}nes d’oxy-hydroxydes de mangan{\`e}se du district d’Imini (Maroc) : min{\'e}ralogie, g{\'e}ochimie et chronologie.",
abstract = "Les min{\'e}ralisations mangan{\'e}sif{\`e}res pi{\'e}g{\'e}es dans les dolomies c{\'e}nomano-turoniennes du district d’Imini, sur les contreforts sud du Haut-Atlas marocain, pr{\'e}sentent une min{\'e}ralogie compos{\'e}e uniquement d’oxy-hydroxydes de Mn, dans trois niveaux stratabound. Les analyses g{\'e}ochimiques et min{\'e}ralogiques sugg{\`e}rent une mise en place de ces oxydes suivant deux processus : (1) par {\'e}pig{\'e}nie de la roche h{\^o}te dolomitique et ensuite (2) par n{\'e}oformation dans un syst{\`e}me « ouvert » sous forme de concr{\'e}tions zon{\'e}es. Les datations 40Ar/39Ar et K/Ar sur cryptom{\'e}lane (KMn8O16) donnent des {\^a}ges plus jeunes que la roche h{\^o}te : Cr{\'e}tac{\'e} Sup{\'e}rieur (+70Ma), Eoc{\`e}ne inf{\'e}rieur (+45-50Ma) et Mioc{\`e}ne inf{\'e}rieur (+14-20Ma). La compl{\'e}mentarit{\'e} de ces {\^a}ges avec l’orientation N70°E de la bande min{\'e}ralis{\'e}e, suivant sensiblement certaines directions de failles et structures, semble indiquer un contr{\^o}le tectonique sur la min{\'e}ralisation, probablement en lien avec deux {\'e}pisodes d’exhumation, l’un {\`a} l’Eoc{\`e}ne inf{\'e}rieur (phase tectonique dite Atlasique) et l’autre au Mioc{\`e}ne ({\'e}rosion li{\'e}e {\`a} l’amincissement de la lithosph{\`e}re marocaine). Les fluides m{\'e}t{\'e}oriques r{\'e}agissent rapidement au changement de pente o{\`u} l’environnement oxydant serait responsable de la formation d’oxydes de mangan{\`e}se dans les dolomies davantage perm{\'e}ables que les roches adjacentes. Tant les apports min{\'e}ralogiques, g{\'e}ochimiques que chronologiques s’accordent {\`a} une mise en place complexe et polyphas{\'e}e des gisements d’Imini dont le caract{\`e}re syns{\'e}dimentaire est remis en cause.",
author = "Augustin Dekoninck and R{\'e}mi Lepretre and Yves Missenard and Alain Bernard and Jocelyn Barbarand and Bertrand Saint-B{\'e}zar and Omar Saddiqi and G. Ruffet and Johan Yans",
year = "2014",
month = "7",
day = "4",
language = "Fran{\cc}ais",
note = "R{\'e}union th{\'e}matique ASF {"}Diagen{\`e}se : avanc{\'e}es r{\'e}centes et perspectives{"} ; Conference date: 04-07-2014 Through 04-07-2014",

}

Dekoninck, A, Lepretre, R, Missenard, Y, Bernard, A, Barbarand, J, Saint-Bézar, B, Saddiqi, O, Ruffet, G & Yans, J 2014, 'Gisements supergènes d’oxy-hydroxydes de manganèse du district d’Imini (Maroc) : minéralogie, géochimie et chronologie.', Orsay (Paris), France, 4/07/14 - 4/07/14, .

Gisements supergènes d’oxy-hydroxydes de manganèse du district d’Imini (Maroc) : minéralogie, géochimie et chronologie. / Dekoninck, Augustin; Lepretre, Rémi; Missenard, Yves; Bernard, Alain; Barbarand, Jocelyn; Saint-Bézar, Bertrand; Saddiqi, Omar; Ruffet, G.; Yans, Johan.

2014. Abstract from Réunion thématique ASF "Diagenèse : avancées récentes et perspectives", Orsay (Paris), France.

Research output: Contribution to conferenceAbstract

TY - CONF

T1 - Gisements supergènes d’oxy-hydroxydes de manganèse du district d’Imini (Maroc) : minéralogie, géochimie et chronologie.

AU - Dekoninck,Augustin

AU - Lepretre,Rémi

AU - Missenard,Yves

AU - Bernard,Alain

AU - Barbarand,Jocelyn

AU - Saint-Bézar,Bertrand

AU - Saddiqi,Omar

AU - Ruffet,G.

AU - Yans,Johan

PY - 2014/7/4

Y1 - 2014/7/4

N2 - Les minéralisations manganésifères piégées dans les dolomies cénomano-turoniennes du district d’Imini, sur les contreforts sud du Haut-Atlas marocain, présentent une minéralogie composée uniquement d’oxy-hydroxydes de Mn, dans trois niveaux stratabound. Les analyses géochimiques et minéralogiques suggèrent une mise en place de ces oxydes suivant deux processus : (1) par épigénie de la roche hôte dolomitique et ensuite (2) par néoformation dans un système « ouvert » sous forme de concrétions zonées. Les datations 40Ar/39Ar et K/Ar sur cryptomélane (KMn8O16) donnent des âges plus jeunes que la roche hôte : Crétacé Supérieur (+70Ma), Eocène inférieur (+45-50Ma) et Miocène inférieur (+14-20Ma). La complémentarité de ces âges avec l’orientation N70°E de la bande minéralisée, suivant sensiblement certaines directions de failles et structures, semble indiquer un contrôle tectonique sur la minéralisation, probablement en lien avec deux épisodes d’exhumation, l’un à l’Eocène inférieur (phase tectonique dite Atlasique) et l’autre au Miocène (érosion liée à l’amincissement de la lithosphère marocaine). Les fluides météoriques réagissent rapidement au changement de pente où l’environnement oxydant serait responsable de la formation d’oxydes de manganèse dans les dolomies davantage perméables que les roches adjacentes. Tant les apports minéralogiques, géochimiques que chronologiques s’accordent à une mise en place complexe et polyphasée des gisements d’Imini dont le caractère synsédimentaire est remis en cause.

AB - Les minéralisations manganésifères piégées dans les dolomies cénomano-turoniennes du district d’Imini, sur les contreforts sud du Haut-Atlas marocain, présentent une minéralogie composée uniquement d’oxy-hydroxydes de Mn, dans trois niveaux stratabound. Les analyses géochimiques et minéralogiques suggèrent une mise en place de ces oxydes suivant deux processus : (1) par épigénie de la roche hôte dolomitique et ensuite (2) par néoformation dans un système « ouvert » sous forme de concrétions zonées. Les datations 40Ar/39Ar et K/Ar sur cryptomélane (KMn8O16) donnent des âges plus jeunes que la roche hôte : Crétacé Supérieur (+70Ma), Eocène inférieur (+45-50Ma) et Miocène inférieur (+14-20Ma). La complémentarité de ces âges avec l’orientation N70°E de la bande minéralisée, suivant sensiblement certaines directions de failles et structures, semble indiquer un contrôle tectonique sur la minéralisation, probablement en lien avec deux épisodes d’exhumation, l’un à l’Eocène inférieur (phase tectonique dite Atlasique) et l’autre au Miocène (érosion liée à l’amincissement de la lithosphère marocaine). Les fluides météoriques réagissent rapidement au changement de pente où l’environnement oxydant serait responsable de la formation d’oxydes de manganèse dans les dolomies davantage perméables que les roches adjacentes. Tant les apports minéralogiques, géochimiques que chronologiques s’accordent à une mise en place complexe et polyphasée des gisements d’Imini dont le caractère synsédimentaire est remis en cause.

M3 - Résumé

ER -

Dekoninck A, Lepretre R, Missenard Y, Bernard A, Barbarand J, Saint-Bézar B et al. Gisements supergènes d’oxy-hydroxydes de manganèse du district d’Imini (Maroc) : minéralogie, géochimie et chronologie.. 2014. Abstract from Réunion thématique ASF "Diagenèse : avancées récentes et perspectives", Orsay (Paris), France.