Exemplum ad usum et abusum: définition d'usages d'un récit qui n'en a que la forme

Research output: Contribution in Book/Catalog/Report/Conference proceedingConference contribution

68 Downloads (Pure)

Abstract

Un bon exemple vaut parfois mieux qu’un long discours. Paradoxalement, cet article qui a l’exemplum pour objet ne suivra pas cette sentence. Il s’agit ici de définir le sens de ce terme au Moyen Âge. On ne visera pas l’exhaustivité, mais on se contentera de dresser un état de la question et de lancer de nouvelles pistes de réflexion. On présentera d’abord les lignes de faîte du débat historiographique, pour reprendre ensuite les discours médiévaux sur le sujet et proposer enfin
une définition dans une optique à la fois rhétorique et narratologique.
Original languageFrench
Title of host publicationLe récit exemplaire (1200-1800)
Subtitle of host publicationActes du XXIIIe colloque international de la Société d'Analyse de la Topique Romanesque, Belley 17-20 septembre 2009
EditorsMadeleine JEAY, Véronique DUCHE
Place of PublicationParis
PublisherClassiques Garnier
Pages17-36
Number of pages21
Volume67
EditionColloques, congrès et conférences sur la Renaissance européenne
ISBN (Print)978-2-8124-0218-0
Publication statusPublished - 2011

Cite this

Louis, N. (2011). Exemplum ad usum et abusum: définition d'usages d'un récit qui n'en a que la forme. In M. JEAY, & V. DUCHE (Eds.), Le récit exemplaire (1200-1800): Actes du XXIIIe colloque international de la Société d'Analyse de la Topique Romanesque, Belley 17-20 septembre 2009 (Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance européenne ed., Vol. 67, pp. 17-36). Classiques Garnier.