Diversité technique des débitages laminaires au Néolithique ancien à Vaux-et-Borset (Hesbaye, Belgique): Manières de faire, problèmes d’interprétation et perspectives anthropologiques

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

Cette étude explore la diversité technique de la production laminaire dans les villages rubané et Blicquy/Villeneuve-Saint-Germain de Vaux-et-Borset (Hesbaye, Belgique). Cette diversité technique est essentiellement définie par un traitement différentiel des plans de frappe et des préparations au détachement des lames. Or, les différences relevées ne conduisent pas à la production de supports pour un outillage spécifique. Elles ne se justifient pas non plus par les qualités intrinsèques des matières premières. À contexte de production équivalent, nous proposons dès lors que cette variabilité technique reflète différentes manières de faire parmi les tailleurs du village de Vaux-et-Borset. La reconnaissance d’une véritable continuité de certaines manières de faire entre le Rubané et la culture Blicquy/Villeneuve-Saint-Germain atteste de leur transmission dans le temps. Cette transmission signe la coexistence d’au moins deux filières d’apprentissage chez les tailleurs au Néolithique ancien. Par ailleurs, les tailleurs rubanés du village de Vaux-et-Borset semblent presque tous issus du même réseau d’apprentissage contrairement aux quatre groupes distingués chez les tailleurs blicquiens. La diversité des pratiques techniques et des traditions techniques au cours du Blicquien est discutée. En l’état actuel des données, il semble qu’elle puisse à la fois résulter de la mobilité de populations avoisinantes et du syncrétisme de certaines traditions.
Original languageFrench
Pages (from-to)7
Number of pages46
JournalBulletin de la Société Préhistorique Française
Volume117
Issue number1
Publication statusPublished - 31 Mar 2020

Projects

Cite this