Cahiers de recherche - Série Politique Economique - Cahier n°64 (2013/04) : Comparaisons interrégionale et intercommunautaire des budgets de dépenses 2013 des Entités fédérées

Research output: Working paper

62 Downloads (Pure)

Abstract

L'objectif du cahier 64 est de comparer la composition des dépenses publiques prévues aux budgets des entités fédérées belges, comme nous le faisons chaque année depuis 2002. Dans chaque budget 2013 initial, ces dépenses sont d'abord regroupées en catégories : les dépenses régionales, les dépenses sociales et culturelles, les dépenses d'enseignement, les dépenses de dette et les dépenses administratives. Chacune des catégories contient également plusieurs sous-catégories. Les budgets sont ensuite ré-agencés pour permettre une comparaison sur base territoriale (Wallonie, Bruxelles, Flandre) et sur base linguistique (Francophones, Néerlandophones et Germanophones).

Afin de faciliter cette comparaison, un "ratio de comparaison" est calculé. Pour chaque catégorie de dépenses, ce ratio représente la part de la catégorie dans le budget wallon ou bruxellois (francophone) sur la part de la même catégorie dans le budget flamand (néerlandophone). En conséquence, un ratio supérieur à l'unité indique que la Wallonie (ou Bruxelles ou les Francophones) alloue une part de son budget plus élevée que la Flandre (ou les Néerlandophones) pour la catégorie de dépenses étudiée.

Un budget étant par essence une construction politique, cet exercice de comparaison met en évidence les priorités politiques implicites de chaque entité au travers des choix d'affectation des dépenses budgétaires, ainsi que les points communs et les différences entre entités.
Original languageFrench
Number of pages41
Publication statusPublished - Oct 2013

Cite this

@techreport{85af237c904a4d6fba989fcaed749180,
title = "Cahiers de recherche - S{\'e}rie Politique Economique - Cahier n°64 (2013/04) : Comparaisons interr{\'e}gionale et intercommunautaire des budgets de d{\'e}penses 2013 des Entit{\'e}s f{\'e}d{\'e}r{\'e}es",
abstract = "L'objectif du cahier 64 est de comparer la composition des d{\'e}penses publiques pr{\'e}vues aux budgets des entit{\'e}s f{\'e}d{\'e}r{\'e}es belges, comme nous le faisons chaque ann{\'e}e depuis 2002. Dans chaque budget 2013 initial, ces d{\'e}penses sont d'abord regroup{\'e}es en cat{\'e}gories : les d{\'e}penses r{\'e}gionales, les d{\'e}penses sociales et culturelles, les d{\'e}penses d'enseignement, les d{\'e}penses de dette et les d{\'e}penses administratives. Chacune des cat{\'e}gories contient {\'e}galement plusieurs sous-cat{\'e}gories. Les budgets sont ensuite r{\'e}-agenc{\'e}s pour permettre une comparaison sur base territoriale (Wallonie, Bruxelles, Flandre) et sur base linguistique (Francophones, N{\'e}erlandophones et Germanophones).Afin de faciliter cette comparaison, un {"}ratio de comparaison{"} est calcul{\'e}. Pour chaque cat{\'e}gorie de d{\'e}penses, ce ratio repr{\'e}sente la part de la cat{\'e}gorie dans le budget wallon ou bruxellois (francophone) sur la part de la m{\^e}me cat{\'e}gorie dans le budget flamand (n{\'e}erlandophone). En cons{\'e}quence, un ratio sup{\'e}rieur {\`a} l'unit{\'e} indique que la Wallonie (ou Bruxelles ou les Francophones) alloue une part de son budget plus {\'e}lev{\'e}e que la Flandre (ou les N{\'e}erlandophones) pour la cat{\'e}gorie de d{\'e}penses {\'e}tudi{\'e}e.Un budget {\'e}tant par essence une construction politique, cet exercice de comparaison met en {\'e}vidence les priorit{\'e}s politiques implicites de chaque entit{\'e} au travers des choix d'affectation des d{\'e}penses budg{\'e}taires, ainsi que les points communs et les diff{\'e}rences entre entit{\'e}s.",
author = "S{\'e}bastien Thonet and Bastien Scorneau and Val{\'e}rie Schmitz and Robert Deschamps",
year = "2013",
month = "10",
language = "Fran{\cc}ais",
type = "WorkingPaper",

}

TY - UNPB

T1 - Cahiers de recherche - Série Politique Economique - Cahier n°64 (2013/04) : Comparaisons interrégionale et intercommunautaire des budgets de dépenses 2013 des Entités fédérées

AU - Thonet, Sébastien

AU - Scorneau, Bastien

AU - Schmitz, Valérie

A2 - Deschamps, Robert

PY - 2013/10

Y1 - 2013/10

N2 - L'objectif du cahier 64 est de comparer la composition des dépenses publiques prévues aux budgets des entités fédérées belges, comme nous le faisons chaque année depuis 2002. Dans chaque budget 2013 initial, ces dépenses sont d'abord regroupées en catégories : les dépenses régionales, les dépenses sociales et culturelles, les dépenses d'enseignement, les dépenses de dette et les dépenses administratives. Chacune des catégories contient également plusieurs sous-catégories. Les budgets sont ensuite ré-agencés pour permettre une comparaison sur base territoriale (Wallonie, Bruxelles, Flandre) et sur base linguistique (Francophones, Néerlandophones et Germanophones).Afin de faciliter cette comparaison, un "ratio de comparaison" est calculé. Pour chaque catégorie de dépenses, ce ratio représente la part de la catégorie dans le budget wallon ou bruxellois (francophone) sur la part de la même catégorie dans le budget flamand (néerlandophone). En conséquence, un ratio supérieur à l'unité indique que la Wallonie (ou Bruxelles ou les Francophones) alloue une part de son budget plus élevée que la Flandre (ou les Néerlandophones) pour la catégorie de dépenses étudiée.Un budget étant par essence une construction politique, cet exercice de comparaison met en évidence les priorités politiques implicites de chaque entité au travers des choix d'affectation des dépenses budgétaires, ainsi que les points communs et les différences entre entités.

AB - L'objectif du cahier 64 est de comparer la composition des dépenses publiques prévues aux budgets des entités fédérées belges, comme nous le faisons chaque année depuis 2002. Dans chaque budget 2013 initial, ces dépenses sont d'abord regroupées en catégories : les dépenses régionales, les dépenses sociales et culturelles, les dépenses d'enseignement, les dépenses de dette et les dépenses administratives. Chacune des catégories contient également plusieurs sous-catégories. Les budgets sont ensuite ré-agencés pour permettre une comparaison sur base territoriale (Wallonie, Bruxelles, Flandre) et sur base linguistique (Francophones, Néerlandophones et Germanophones).Afin de faciliter cette comparaison, un "ratio de comparaison" est calculé. Pour chaque catégorie de dépenses, ce ratio représente la part de la catégorie dans le budget wallon ou bruxellois (francophone) sur la part de la même catégorie dans le budget flamand (néerlandophone). En conséquence, un ratio supérieur à l'unité indique que la Wallonie (ou Bruxelles ou les Francophones) alloue une part de son budget plus élevée que la Flandre (ou les Néerlandophones) pour la catégorie de dépenses étudiée.Un budget étant par essence une construction politique, cet exercice de comparaison met en évidence les priorités politiques implicites de chaque entité au travers des choix d'affectation des dépenses budgétaires, ainsi que les points communs et les différences entre entités.

M3 - Article de travail

BT - Cahiers de recherche - Série Politique Economique - Cahier n°64 (2013/04) : Comparaisons interrégionale et intercommunautaire des budgets de dépenses 2013 des Entités fédérées

ER -