Bande dessinée et poésie

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

Parler de bande dessinée et de poésie semble impliquer qu’on fasse le départ entre ces deux domaines qui, dans l’imaginaire collectif, peuvent paraître a priori bien distincts. Le présent article tente de distinguer trois grands types de rapports entre la bande dessinée et la poésie: celui de l’adaptation, celui de la figuration et celui de la production ― l’occasion de mesurer l’influence de Lamartine sur les Schtroumpfs, d’évoquer les figurations de Rimbaud, d’envisager les motifs du «je-ne-sais-quoi de poétique» qui se dégage des œuvres de Franquin, Fred, Bill Waterson et Jirō Taniguchi.
Original languageFrench
JournalFabula : atelier de théorie littéraire
Publication statusPublished - 2019

Cite this