Midis de l'ARES

Éric Willems (Invited Speaker)

    Activity: Participating in or organising an event typesParticipation to a Symposium, a study Day

    Description

    Aujourd’hui, les MOOCs – Massive Open Online Courses – font beaucoup parler d’eux. Ces cours qui sont diffusés gratuitement par de plus en plus d'établissements d'enseignement supérieur dans le monde sont ouverts à tout qui souhaite s’y inscrire, sans conditions de profil ni d’admission. Les questions qu’ils soulèvent sont nombreuses et parfois dérangeantes, et les débats vont bon train tant sur les réseaux sociaux1 ou dans la presse que dans les milieux académique et scientifique. Si, entre 2011 et 2013, les premiers MOOCs étaient diffusés en anglais par des universités américaines, l’offre de cours en français s’est aujourd’hui bien développée2, notamment en Fédération Wallonie-Bruxelles. L’Université catholique de Louvain en est une des pionnières après avoir ouvert ses premiers MOOCs en français en février 2014. Aujourd’hui, les apprenants de tous profils peuvent suivre les cours en ligne de l’UCL, de l’ULB et de nombreuses universités françaises ou suisses, sans compter l’offre pléthorique de cours en anglais. Le phénomène des MOOCs fait découvrir l’apprentissage en ligne et à distance à bon nombre de nos concitoyens. Les MOOCs offrent la possibilité aux apprenants de se former de chez eux et en fonction de leur emploi du temps. Au point même que certains pensent qu'ils ouvrent une ère nouvelle, celle de l’enseignement en ligne, alors que celui-ci existe depuis au moins une vingtaine d’années, et même plus si l’on considère qu’il n’est que l’évolution technologique d’un mode d’organisation de l’enseignement aujourd’hui bicentenaire : l’enseignement à distance. Au-delà de nos frontières, l’enseignement en ligne tend à se développer. Ainsi, 37 universités françaises proposent des cours et des diplômes totalement ou partiellement à distance, même pour le doctorat3. Un étudiant sur quatre aux États-Unis suit au moins un cours à distance dans son cursus4. L’Université Laval au Québec se présente comme bimodale : ses étudiants peuvent choisir de suivre un cours soit en classe, soit en ligne, et 82 programmes ou parties de programme sont organisés en ligne5. En Belgique, les choses stagnent encore. Bien que les MOOCs commencent à se multiplier, le développement de l’enseignement à distance reste lent en Fédération Wallonie-Bruxelles. Quels sont les établissements d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui offrent des enseignements en ligne et à distance ? Pour quels publics, et pour quels besoins ? Ce mode d’organisation de l’enseignement rencontre-t-il le succès dans notre pays à faible étendue géographique ? Comment les établissements positionnent-ils cette offre par rapport à leur offre classique ? Quelles en sont les plus-values, ici ou, par exemple, pour les pays en développement ? Quelles sont les différences entre les MOOCs et l’enseignement à distance ? Et l’e-Learning : où le positionne-t-on ?...
    Period24 May 2016
    Event typeConference
    LocationBruxelles, Belgium